AKH sample Eddie Kendricks

Publié par : Aoced le 09/10/2019

Sur le morceau "Bad Boys De Marseille", Akhenaton sample l’un des membres fondateurs du groupe Temptations,Eddie Kendricks. Il fut samplé à maintes reprises par les producteurs hip-hop. Après une décennie (les 60s) dédiée au groupe, Eddie se lance aux début des années 70 dans une carrière solo productive, puisqu’il sort au moins un album par an de 71 à 77 ! Le morceau « The Newness Is Gone » figure sur son huitième album Goin’ Up In Smoke, sorti en 1976. Son intro mélodieuse parsemée de harpe a forcément tapé dans l’oreille des beatmakers. En 1995, Akhenaton publie Métèque et Mat, son premier album solo « conçu comme une authentique biographie rappée » où le rappeur se raconte et décrit son univers. Akhenaton y revendique une identité marseillaise (Bad Boys de Marseille I et II) et invite la Fonky Family et IAM sur ces titres. Décrivant l’univers de la rue, par le racisme ou la prison. La FF jouit peu à peu d’une renommée qui arrive jusqu’aux oreilles d’Akhenaton, qui les rencontre avec une idée en tête. DJ Djel se remémore : « Akhenaton préparait son album solo. Là, il nous propose d’être le seul groupe en featuring dessus. On a réalisé qu’il se passait un truc fort. Qu’une plume comme lui nous propose ça, c’était énorme. »  Sat raconte cette collaboration avec AKH: "On faisait des scènes au Café Julien, c'est là-bas que Akhenaton nous a découvert. Un jour il nous dit : "Écoutez, j’ai réfléchi toute la nuit et je pense vous avoir bien cernés. Je vous propose un thème : bad boys de Marseille" . On lui a répondu qu’il avait bien compris [rires]. Ensuite, il est parti à Naples parce qu’il voulait enregistrer là-bas, se ressourcer et se rapprocher de ses racines italiennes. Il nous a laissé des musiques en nous disant de le rejoindre dès qu’on serait prêts. On commence à écrire, puis nous voilà partis pour Naples !" Le morceau devient culte dès sa sortie et offre une vitrine sans équivalent à la FF. Pour l’occasion, un clip est tourné à New York : il met en scène un règlement de compte entre mafieux et des courses poursuites avec la police, façon Starsky & Hutch. Le morceau saisit l’essence de son époque, avec un AKH au sommet de son art et un Rat Luciano, plus vrai que nature, menottes aux mains, boxant sèchement avec les mots : « Dans ma ville y’a rien, pourtant elle est grande / Dès 90 sous contrebande / Façon Luciano dans la légende… »

Les commentaires