The Way It Is / Thriller

Le sampleur

Artiste : The Prodigy

Album : Always Outnumbered, Never Outgunned
Année :2004
Titre : The Way It Is
Date d'ajout : 19/08/2019
Publié par : Aoced

L'original

Artiste : Michael Jackson

Album : Thriller
Année :1982
Titre : Thriller
Date d'ajout : 19/08/2019
Publié par : Aoced

L'histoire du sample "The Way It Is"

A une époque, le début des années 1990, où la nouvelle vague techno préférait l’anonymat, Keith Flint, son allure, ses danses et sa voix de cyborg punk étaient devenus l’incarnation iconique de The Prodigy, groupe star de l’électro britannique. En ce Lundi 4 Mars 2019, dans une déclaration publiée sur Facebook, le groupe rendait hommage à son performeur : « C’est très choqué et avec la plus grande tristesse que nous pouvons confirmer la mort de notre frère et meilleur ami Keith Flint. Un vrai pionnier, un innovateur et une légende. Il nous manquera pour l’éternité. » Mais revenons en au sample utilisé dans "The Way It Is", titre que l'on retrouve dans le quatrième Opus du groupe. Dans le registre de l'efficacité brute, le combo de l'Essex s'en est très bien sorti. Il entérine cependant une rupture discographique franche. En braquant quasi-exclusivement son mur de son sur son potentiel de destruction scénique, Liam Howlett a renoncé à domestiquer l'expérience Prodigy sur album. Adieu les subtilités d'un "Weather Experience", d'une Narcotic Suite ou d'un "Narayan", seul prime ici un hip-hop électronique admonesté à la sauce hard rock. Howlett semble même tirer à la ligne, lorsqu'il se contente de molester le célèbre sample de "Thriller" à coups de boite à rythme ("The Way It Is") ou de s'abaisser à l'exercice du remix bas de gamme ("Phoenix"). AONO est un bloc de violence pure, et ne tente plus de varier les atmosphères comme jadis, une recherche de la consommation immédiate. Liam Howlett raconte : "En gros, ce qui s'est passé, c'est que j'ai découvert que Michael Jackson n'avait pas écrit Thriller. Il a été écrit par Rod Temperton qui vit heureusement à Londres. Je lui ai envoyé la piste puis je l'ai rencontré dans son appartement. Il était sorti ce matin-là et avait acheté The Fat Of The Land, mon dernier album, et nous avions eu la conversation la plus bizarre. Il a dit que la musique était assez agressive et que «Smack My Bitch Up» sonne X-rated. J'ai expliqué que l'idée était la nostalgie de prendre le disque, de lui arracher le cul et de le cracher comme autre chose. Il m'a dit que puisque tu écris des mélodies, pourquoi ne pas les recréer? Je pensais bien que ce n'était pas vraiment ça, que ça tournait autour de la situation et que le but était vraiment le voyage nostalgique d'utiliser la musique originale puis de la déchirer et de la cracher comme une autre chose. Une fois que je lui avais expliqué cela, il avait en quelque sorte compris et il m'a donné la permission d'utiliser le côté édition de l'échantillon. Ensuite, nous pourrions réellement recréer Thriller. Nous avons passé plus d’une semaine en studio et c’était très difficile à recréer mais nous avons recréé nous-mêmes l’échantillon. Il ne nous a certainement pas laissé utiliser l'enregistrement original."